Le Cycle des Bergers est une séries de romans fantastiques.

Il y a quelques années, les organisation gouvernementales ont découvert la preuve de l’existence des vampires. Croyant avoir à faire à des individus isolés, leur premier réflexe fut d’utiliser leurs pouvoirs à des fins militaires. Malheureusement pour eux, les vampires étaient organisés en une vaste société secrète nommée la Hiérarchie, calquée sur le modèle féodal. La Hiérarchie goûta fort peu l’intrusion des mortels dans leurs affaires. Les représailles éveillèrent l’attention des gouvernements sur la menace potentielle que représentaient les vampires, et entreprirent de les exterminer. L’entreprise fut initialement couronnée de succès, détruisant des milliers de vampires, pour la plupart jeunes, inexpérimentés et dépourvus des ressources que les plus anciens étaient parvenus à amasser. Cependant, les vampires anciens se révélèrent très difficiles à combattre. Pour ne rien arranger, la surpopulation, les changements climatiques et une combinaisons de facteurs économiques, certains amplifiés par les vampires eux-mêmes, virent secouer les gouvernements. Une contre-attaque, connue chez les vampires sous le nom de Guerre des Ogres, fut orchestrée à l’échelle mondiale. Les scientifiques qui avaient étudié les vampires et les soldats qui les avaient combattus furent massivement tués ou convertis. Les données concernant les vampires furent détruites, et chaque parcelle d’information est encore recherchée de nos jours.

La chasse ouverte laissa un profond traumatisme au sein de la Hiérarchie, qui se mit à appliquer des prescriptions très sévères pour protéger ses secrets. Les vampires ramenèrent du passé une tradition qui consistait à s’appeler eux-mêmes «Bergers», gardiens autoproclamés du troupeau des mortels.

Une autre conséquence fut une structure en pyramide inversée, ou les vampires les plus anciens étaient beaucoup plus nombreux que les plus jeunes. Les valeurs médiévales devinrent dominantes, et une faction très active lors de la Guerre des Ogres, le Déluge, devint une des principales puissance au sein du Peuple des Bergers.

Le Déluge avait été fondé par d’anciens moines, qui avaient trouvé un moyen de réconcilier leur foi religieuse et leur nature de vampires et s’identifiant comme des anges et bras armés de Dieu. Groupe dominant au Moyen Âge, il perdit du pouvoir durant la révolution industrielle, devant l’afflux de nouveaux vampires et la chute des ses principaux dirigeants dans un état de torpeur. Avec son pouvoir retrouvé, le Déluge s’imposa à la société des mortels comme l’Inquisition, tribunal parallèle emportant une large adhésion chez les mortels.

Le monde des mortels est désormais dépeuplé. De larges portions de villes sont laissées à l’abandon. Les gens se massent dans les églises et attendent le retour du Christ. Pendant ce temps, au sein du Peuple des Bergers, un équilibre du pouvoir instable s’installe entre la Hiérarchie, le Déluge et l’Ordre de saint Pierre, une ancienne organisation de vampires sorciers. Nul ne doute qu’une guerre est sur le point d’éclater.