Aussi appelés simplement «les Rats», les Fils du Rat forment une faction à part, complètement en marge de toutes les autres.

Les Rats sont caractérisés par leur apparence monstrueuse, qui empêche toute interaction avec les mortels et les mets au banc de la société vampirique. Ils ont de longs doigts pourvus de griffes pointues, des incisives très développées et tranchantes, des yeux globuleux et préominents de teinte noire cerclé de rouge et une pilosité irrégulière.

Cette apparence a de tous temps forcé les Rats à se cacher. Ils n’ont pu croître en nombre qu’à la faveur du développement des égouts, catacombes ou autres tunnels urbains généralement désertés. Là, ils prospèrent dans une sorte de tribalisme, solidaires dans l’adversité et bien adaptés à leur milieu.

Les Rats bénéficient en effet de quelques caractéristiques qui les rendent maîtres de leurs domaines. Leur vision est beaucoup plus développée que celle des autres vampires, qui sont pourtant généralement bien pourvus de ce côté. L’eau courante leur est beaucoup moins néfaste qu’aux autres vampires, et ils peuvent passer des heures dans l’eau, voire y nager.

Dans leurs galeries, ils sont invincibles. Ils y voient comme en plein jour, et peuvent patauger sans dommage dans l’eau courante, alors que nous y péririons à tout coup. Tant que l’équilibre est maintenu, tout va bien. Ils restent dans les profondeurs, et nous à la surface. D’ailleurs, Clarimonde semble être parvenue à les apprivoiser. Notre prince les tolère — pour le moment.

Jérôme le Cerbère — Le Cercle de Fer

Un peuple honni

Les Fils du Rats sont généralement considérés comme une menace par les autres vampires. Il est généralement admis que, si les mortels les découvraient,il en résulterait immédiatement une autre Grande Chasse, à laquelle cette fois le Peuple des Bergers pourrait bien ne pas survivre.

Toutefois, le peuple Rat a très bien réussi à se cacher, conscient que sa survie en dépendait. Leurs conditions de vie extrêmes garde leur nombre raisonnable et, dans leur environnement, ils sont si bien outillés qu’ils peuvent sans mal éviter les mauvaises rencontres — ou les maîtriser sans le moindre problème. Le secret dans lequel ils vivent est si épais que plusieurs vampires doutent même de leur existence. C’est cependant un doute dangereux. Si les souterrains semblent un abris commode pour le vampire de passage, les Rats peuvent se révéler assoiffés d’ichor.

Les seigneurs de la Hiérarchie sont libres de frapper des médailles à des Rats en particulier, mais cela s’applique rarement dans les faits. Dans certaines cités où les Fils du Rats se sont assez développés pour former un pouvoir avec lequel il faut compter, il arrive qu’une sorte d’ambassadeur soit accepté par le seigneur. Il n’est pas rare, cependant, qu’un Rat obtienne une médaille en échange d’un service rendu.

Quelle que soit la fréquence des conflits, les Rats sont trop bien adaptés aux profondeurs et trop inadaptés à la surface pour que le peuple d’au-dessus et d’en-dessous arrivent à en découdre une fois pour toute.

Inspiration

Les Fils du Rat sont inspirés des Nosferatu de Vampire : la Mascarade, eux-mêmes calqués sur le Nosferatu de Murnau. Ils sont aussi inspirés des divers peuples souterrains de la littérature, comme les Morlocks. L’idée d’un peuple terrifiant vivant sous terre m’a toujours fascinés.

Mes Fils du Rat sont bien plus monstrueux que les Nosferatu du jeu, et toute la dimension «réseau d’espion» a été évacuée.