La Hiérarchie est un mal nécessaire

Depuis le début des temps, les vampires ne vivaient que rarement en société. À l’exception de quelques métropoles, les agglomérations humaines étaient trop petites pour soutenir plusieurs vampires. Chacun régnait seul dans son domaine.

Cela changea radicalement à la révolution industrielle. Le déplacement massif des populations vers les centres urbains amenèrent un grand nombre de vampires à partager leurs territoires, avec les conflits que cela supposait. Pour faire contrepoids aux anciens, les plus jeunes se réunirent en bandes. Les anciens se retrouvèrent menacés par des adversaires immortels qui convoitaient leur ichor et leurs domaines, et durent s’unir à leur tour et s’entourer d’une progéniture fidèle, augmentant d’autant le nombre de Bergers.

Les problèmes auxquels devaient faire face les vampires étaient nombreux:

  • Les nouvelles générations de vampires venaient au monde déjà imprégnés des idées révolutionnaires qui couraient chez les sociétés mortels.
  • De nouveaux moyens de communication inconnus permettaient de coordonner des actions à une échelle continentale. Un vampire pouvait infiltrer une cité et communiquer des informations cruciales sur les anciens à des bandes se trouvant dans des villes différentes. Ces moyens étaient bien connus des jeunes vampires, mais les anciens avaient de plus en plus de mal à suivre leur évolution.
  • Le chemin de fer et le navire à vapeur donnait aux vampires renégats des moyens de voyager rapidement et dans une relative sécurité d’une ville à l’autre.
  • Alors que la population de vampires devenait plus difficile à gérer, l’exposition du Peuple était de plus en plus probable. D’ailleurs, une vogue sans précédent pour les vampire déferla sur l’Europe, puis sur le monde.

Une structure féodale

Les anciens devaient donc se doter d’un code qui limiterait les risque d’exposition, limiterait les conflits et préserverait leurs privilèges. Pour imposer ce code, il fondèrent la Hiérarchie.

Le fonctionnement de la Hiérarchie reposait sur l’idéal féodal, le seul que la plupart des anciens avaient connu. Les cités devinrent des fiefs dévolus à des seigneurs, dont les grades étaient strictement attribués en fonction de l’âge et de la capacité à utiliser l’un des plus grands des pouvoirs : l’Host des morts.

De nos jours

Les vampires ont connu deux crises majeures avec la Grande Chasse et l’Apocalypse, mais la Guerre des ogres a prouvé qu’elle pouvait y faire face adéquatement. Nul ne défie la Hiérarchie, mais son influence a tout de même été considérablement réduite par le Déluge et continue de s’éroder de jour en jour.

Le Déluge soutient officiellement la Hiérarchie, mais elle s’oppose à plusieurs de ses seigneurs trop indépendants, comme le prince Rodrigue. Pire, elle défie ouvertement les lois de la Hiérarchie en produisant sans réserve des preuves écrites et en se révélant aux mortels dans toute leur gloire, même si c’est en se prétendant des anges.

L’Ordre de saint Pierre a toujours soutenu la Hiérarchie tout en conservant une certaine indépendance. Cependant, alors que le Déluge gagne en puissance, ce soutien est devenu incertain. Les seigneurs perçus comme défavorables au Déluge sont soutenus sans réserve. Les autres sont étroitement surveillés, et l’Ordre a sans doute des plans précis pour les remplacer sous peu…

The Vampire